ADADA

Association de Défense des Artistes et de Développement des Arts

J’adhère, tu adhères, il adhère… je fais adhérer

Adhérer à l’Adada, c’est utile et c’est facile.
Devenez adhérent et faites adhérer et rejoignez-nous.

Débats, préparation des  projets, mobilisations pour les valeurs que l’adada défend, rejoignez les centaines d’hommes et de femmes qui ont fait le choix de s’engager.

Télécharger le Flyer Adhésion 2011, imprimez-le et distribuez-le  autour de vous !

Publicités

Filed under: actualités, documents

Que vive la danse


Ce jour, cette soirée du 29 janvier 2011 voit danser et travailler ensemble la quasi totalité des forces vives, aussi bien amateurs que professionnelles, qui configurent la danse contemporaine en Basse-Normandie. Tous les artistes de toutes disciplines se réjouissent de cette initiative du CCN qui constitue une belle démonstration d’union et de convergence des talents. Nous devons saisir ce bel instant pour nous projeter vers l’avenir : mesurer le chemin parcouru et  les perspectives qu’il autorise.

Il existe désormais en Basse-Normandie, un public averti et instruit des choses de la danse. Il existe désormais une attente croissante tant pour la qualité que pour la variété des productions proposées.

C’est un fait que les instances locales (on pense ici à la ville de Caen mais on pourrait aussi citer Falaise ou Flers dans l’Orne) ont pris ainsi que la Région toute la mesure de la place qu’il faut accorder à la danse, et de l’effort soutenu  et persévérant qu’elle réclame. Il s’agit de ne négliger aucune composante si l’on veut conduire une politique cohérente et c’est de ce souci  dont l’Adada se veut le porte voix.

La danse est un art exigeant, tout le monde en conviendra … Et c’est aussi, en même temps l’art le plus populaire, en France comme dans le monde entier. La danse contemporaine quant à elle est, sauf exception, toute entière sous la dépendance des fonds publics. Nous devons de ce fait lui accorder une attention très particulière car elle est effectivement, le meilleur indicateur possible  des  politiques culturelles.

C’est pourquoi on ne peut que vivement déplorer la politique menée de l’État. Loin d’être stimulante, elle constitue un véritable frein au développement de la danse en France, C’est en tout cas dramatiquement le cas en Basse-Normandie.

Ce n’est que tout récemment que le CCN de Caen s’est vu doté  des moyens usuels et  normaux accordés par l’État à ce type d’institution ! Pas de quoi se vanter !

Quant au secteur des compagnies indépendantes, ce sont  les collectivités locales et territoriales qui leur sauve la mise ! L’État qui prétend orchestrer et impulser la politique de la danse ne s’en donne pas les moyens. Il devient – passez nous l’expression – la dernière roue du carrosse !

Quand Adada demande la tenue d’États généraux de la danse : la DRAC botte en touche !

Quand Adada  réclame la création d’une Conférence Permanente pour une coordination efficace, et pour en finir avec le coup par coup d’une politique qui ne connaît que le court terme, La DRAC tergiverse et renvoie la concertation aux calendes grecques.

En attendant les chorégraphes et leurs structures s’épuisent sans l’appui indispensable que l’on est en droit d’attendre des services de l’État.

La danse, plus que toute disciplines a besoin d’un soutien et d’une politique sérieuse de l’État pour cadrer son développement ! Le cadrer et non l’encadrer … C’est-à-dire, accompagner et soutenir toutes les initiatives, favoriser la diversité des approches, encourager une éducation artistique indispensable, soutenir dans la durée le travail des compagnies indépendantes et les conventionner en conséquence.

Dans ce contexte, l’ADADA poursuivra sans relâche son travail de réflexion et de soutien à la danse. L’art n’est pas une marchandise : c’est un outil d’émancipation. Rejoignez l’adada et participez activement aux développement des disciplines artistiques.
Que la fête commence !

Télécharger le tract au format pdf

Illustration : www.iamnotanartist.org

Filed under: actualités, contributions, documents, , ,

Meilleurs voeux 2011 !

Filed under: actualités

L’imprévisible

TWITTER