ADADA

Association de Défense des Artistes et de Développement des Arts

Rappel : l’ADADA organise, ce dimanche à la Ferme Culturelle du Bessin entre 16h et 18h, un goûter débat champêtre sur le thème « l’Art est Public : quels liens entretiennent urbanité et foranité, l’espace public et l’art ? ».

Chères amies, chers amis,

Nous vous rappelons que l’ADADA organise, ce dimanche à la Ferme Culturelle du Bessin entre 16h et 18h, un goûter débat champêtre sur le thème « l’Art est Public : quels liens entretiennent urbanité et foranité, l’espace public et l’art ? ».

Cette manifestation répond à l’appel « Pour une politique culturelle réinventée », lancé par la Fédération Nationale des Arts de la Rue.

Le terme « foranité » renvoie étymologiquement à ce « qui est dehors, à l’extérieur », il est apparenté au latin forum et au grec agora, qui désignent l’un comme l’autre la place publique. Quelle place laissons-nous donc à l’Art, à l’Autre, à l’Etranger dans l’espace public ? Entre les deux tours de cette élection présidentielle, ce débat trouve toute sa place et sa pertinence.
Luc Perrot (architecte plasticien), Mohamed Kotbi (artiste, membre du bureau de la Fédération Nationale des Arts de la Rue), Alain Van Der Malière (ancien haut fonctionnaire au Ministère de la Culture) et Valérie Terrasson (chargée de communication de la revue CassandreHorschamp) exprimeront leurs points de vue, leurs réflexions sur l’organisation de l’espace public et la façon dont il se partage. Cela dit, à la manière des traditionnels cafés citoyen de l’ADADA, le débat sera ouvert à tous.

En vous espérant nombreux !

en savoir plus

Publicités

Filed under: actualités

Phrase du jour

Petite pensée du jour:

Les gouvernants ont plus besoin de nous déprimer que de nous opprimer.

Deleuze

Filed under: actualités

Rappel café citoyen du 16 avril 2012 à 18 heures

Le café citoyen du lundi 16 avril sera EXCEPTIONNEL.
Il inaugure un cycle CULTURE ET POLITIQUE qui se prolongera à la fin du mois (dimanche 29 avril 2012 à 16h escapade à la ferme de Varembert pour débat sur l’art et l’espace public) puis en Mai avec une invitation lancée pour le lundi 21 mai 2012 aux candidats députés (8ème café citoyen) et fin mai un forum à la cité théâtre avec Philippe Duron, député-maire de Caen.

Quel but poursuit Adada avec ce détour  sur le politique ?
Défendre et soutenir la donnée politique du combat pour la culture.
Et c’est pourquoi le café citoyen de ce lundi 16 avril devrait s’avérer important.
Est-il possible d’échapper à la langue de bois et au jeu des rôles convenus ? Un joyeux débat d’idée est-il possible ?
Nous en tenterons la démonstration dès ce lundi 16 avril au café le Régent –  centre de Caen.
Venez nombreux !

Le lundi 16 avril, à 18h00, au café Le Régent (en face de la Tour Leroy à Caen), ADADA tiendra son 7ème café citoyen.

 

À quelques jours d’une élection capitale pour l’avenir du pays, ADADA choisit d’investir le terrain de la politique dans une optique résolument citoyenne. Il s’agira, par le biais d’un dialogue avec de grands témoins, de considérer l’activité politique sous son angle le plus noble : en quoi des citoyens engagés voient dans la politique une manière de se mettre au service du bien public et de l’intérêt général ? Sonia de La Provôté,  de sensibilité centre droit, Elise Lowy, de sensibilité gauche écologique, et Patrick Guiller, de sensibilité gauche socialiste, témoigneront de leur engagement et essaieront de le mettre en rapport avec la culture en général et l’art en particulier. Jean-Luc Charlot, écrivain et sociologue, apportera quant à lui un éclairage tout aussi « engagé » même si, comme il le dit lui-même, il n’est pas « encarté ». La notion d’engagement sera donc le lundi 16 avril au cœur de nos questionnements.

Jean-Pierre Dupuy, président d’ADADA, a souhaité animer en personne les débats :

Je souhaite un débat ouvert et sans langue de bois. Le sujet est vaste et complexe et nous voudrions à travers lui réhabiliter la politique. Le plus souvent, les responsables politiques sont des personnes dévouées et généreuses, animées par une volonté farouche de servir leurs concitoyens. ADADA souhaite provoquer le débat en redonnant à la politique ses titres de noblesse. Comment Art, Culture et Politique peuvent-ils entretenir des liens compatibles ?
En dernière instance, le politique dispose souverainement du pouvoir de décision. En France, ce pouvoir pèse considérablement : c’est cela aussi l’exception culturelle française. Face ou à côté des industries culturelles et de la télévision, notre pays développe une culture qui repose sur des fonds publics. La France fait ainsi figure d’exception : les pays anglo-saxon, qui voient les fonds privés abonder en matière de culture, procèdent d’une autre tradition. L’interventionnisme à la française s’exerce à tous les niveaux des instances publiques. Depuis quelques années, le financement par les collectivités locales et territoriales a d’ailleurs pris le pas sur les financements étatiques. Il en résulte que l’exercice du pouvoir politique sur la culture s’est sensiblement rapproché des citoyens… De plus en plus, il semblerait que ces derniers aient leur mot à dire, en posant par exemple des questions simples, légitimes : comment doit s’exercer le pouvoir en matière de culture ? Peut-il se partager ? La pratique artistique et la démocratie sont-elles compatibles ? Comment la liberté de création s’articule-t-elle avec la liberté d’expression ? L’indépendance de l’artiste peut-elle s’aliéner ? Comment peut-elle être garantie ? Comment se gèrent les prérogatives et les devoirs des uns et des autres ? Comment cohabitent le poète et le responsable politique ?
L’enjeu est clair : c’est bel et bien sur la place et la fonction du poète qu’il faut s’entendre !
C’est ici l’occasion de se rappeler du récent mot d’ordre des indignés de Madrid : « si vous ne nous permettez pas de rêver, craignez qu’on vous empêche de dormir ! ». C’est à leurs responsables politiques que s’adressaient ainsi les révoltés espagnols. Leur exhortation fait résonance avec le fameux slogan soixante-huitard : « mettre l’imagination au pouvoir ». Oui, il y a toujours une part de rêve qui s’investit dans un bulletin de vote… Créer, transformer le monde, aspirer à ce qu’il soit meilleur : qui ne le voudrait pas ?

C’est autour de ces aspirations qu’ADADA vous invite à débattre ce lundi 16 avril, à 18h, au café le Régent.

Filed under: actualités

ADADA Appel à contribution / à la rencontre du 30 mai 2012 : PHILIPPE DURON RÉPONDRA À VOS QUESTIONS SUR LA POLITIQUE CULTURELLE


LE 30 MAI 2012 À 18 H À LA CITÉ-THÉÂTRE : PHILIPPE DURON RÉPONDRA À VOS QUESTIONS SUR LA POLITIQUE CULTURELLE
À l’invitation de l’ADADA, Monsieur le Député-maire Philippe Duron répondra à toutes vos questions à propos de sa vision, ses choix et ses ambitions en matière de Culture et d’Art.

Ce sera le moment de le questionner en tant que député de la première circonscription du Calvados, mais également en tant que maire de la ville de Caen et en tant que président de la Communauté d’agglomération Caen la mer.

Nous nous sommes mis d’accord, lors de l’AG du 30 mars, sur l’idée que le forum soit divisé en deux temps : un temps de questions ciblées, suivi d’un temps de débat libre et spontané.

Afin de préparer au mieux cet évènement et notamment le temps des questions ciblées, nous vous proposons la démarche suivante :

1) Vous nous communiquez toutes vos questions sur un document commun, en ligne à cette adresse http://goo.gl/5wZf1, ou vous nous les adressez directement sur la boîte mail de l’association adada.normandie@gmail.com.

2) À partir des différents thèmes émergeant de cette compilation, nous vous proposons de diviser le travail en plusieurs groupes thématiques. Une fois ce découpage thématique validé collectivement et les groupes de volontaires constitués, nous passons à la troisième et dernière phase.

3) Chaque groupe de travail thématique se réunit pour élaborer une liste de questions synthétiques et pour définir sa propre stratégie de questionnement (ordre des questions posées, personnes posant les questions…).

Si vous avez des commentaires sur la démarche envisagée, faites-les nous connaître sur la boîte mail de l’association adada.normandie@gmail.com.
Sinon, à vos questions, car ça va venir vite… !

Filed under: actualités, contributions, documents

ART

Arnaud Labelle-Rojoux, Profitez-en, l’art est en vente libre,
Acrylique sur papier, 80 x 60 cm, 2005, Collection particulière, France,

Filed under: actualités

Prochain café citoyen le 16 avril 2012 avec pour thématique la place du poète dans le processus démocratique

Prochain café citoyen le 16 avril 2012 à partir de 18h au Café Le Régent, 3 rue de la Libération – 14000 Caen

Sujet débattu : la place du poète dans le processus démocratique et  les relations entre la Culture, l’Art et le Politique ?

Rendez-vous sur le site dédié au café pour de plus amples informations.

Filed under: actualités

Motion / Disparition du département Danse du CEFEDEM de Normandie – Appel au vote

Chères adhérentes, chers adhérents,

veuillez trouver ci-dessous la motion que nous envisagions de proposer au vote hier soir pour nous élever contre la fermeture annoncée du département Danse du CEFEDEM de Normandie. Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de la  présenter.

La réunion de la dernière chance sur ce dossier a lieu mardi 3 avril (mardi prochain) à Rouen.

Nous vous demandons donc de vous prononcer pour ou contre cette motion. Les propositions d’amendements sont bien entendu possibles, mais le temps est surtout à l’urgence d’une prise de position.

Adadaïstement,

Julien Danlos

______

Lire le document au format PDF

Votez en cliquant sur ce lien

Filed under: 1, actualités, contributions, documents

L’imprévisible

  • Les agendas de L’Imprévisible devraient réglementairement savoir se faire oublier d’ici à 2024. Bonnes années quand même. 2 weeks ago
  • journée des lendemains 2 weeks ago
  • journée de l’annulation de dernière minute 2 weeks ago
  • journée de l’emploi du temps 2 weeks ago
  • journée du droit d’inventaire 2 weeks ago

TWITTER