ADADA

Association de Défense des Artistes et de Développement des Arts

Une nouvelle forme de violence au travail, une nouvelle forme de harcèlement…

“ A la scène nationale de Cherbourg-Octeville, la petite entreprise ne connait pas la crise… ”

Sans doute inspirée par le récent limogeage d’un certain haut-fonctionnaire, la scène nationale de Cherbourg a mis au point son plan de redressement face à la crise.

Voici la recette :
– arrivez avec un huissier dans le bureau de deux salariés pris au hasard (sinon, prenez ceux dont vous souhaitez vous débarrasser) afin de perquisitionner leur ordinateur.
– dramatisez une poignée de mails.
– faites-en une utilisation abusive.
– mettez les deux salariés oralement à pied à titre conservatoire, ce qui signifie SUSPENSION IMMÉDIATE DU SALAIRE.
– incitez une salariée en CDD renouvelable à une délation sans objet, quitte à frôler le harcèlement.
– écrivez et envoyez à vos deux boucs émissaires une lettre de convocation à un entretien préalable au licenciement.
– servez chaud !

Vous avez à présent la recette miracle pour résorber le déficit de votre structure.
Autrement dit : vous n’avez pas l’œil sur votre budget, fliquez vos salariés.

JUSQU’OÙ IRONT-ILS POUR NOUS LICENCIER !

N’hésite pas à nous rejoindre lors des deux entretiens préalables au licenciement, devant le Théâtre à l’Italienne de Cherbourg,LE TRIDENT Scène Nationale, Place du Général de Gaulle à Cherbourg-Octeville, le mardi 17 février 2009  entre 16h00 et 19h00.

Vous pouvez également manifester votre soutien en écrivant à cette adresse mail.

Source : nouvelleformedeviolenceautravail@orange.fr

Voir également l’article de Ouest-France

Publicités

Filed under: actualités, ailleurs, archives, , , , , ,

L’imprévisible

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

TWITTER