ADADA

Association de Défense des Artistes et de Développement des Arts

Compte rendu du rassemblement « Danse en danger » du 20 mai 2009

ouestfrance20mai

Nous avons ce mercredi 20 Mai franchi un grand pas dans notre objectif de défense de la danse.
50 danseurs dit la presse, nous fûmes en réalité une centaine après que les étudiants art du spectacle (le Casq) nous aient rejoint.

Mobilisation donc effective pour un forum public qui dura presque trois heures !

Un grand merci à tous les intervenants, aux organisations et à tous ceux qui ont bien voulu se mobiliser.

Nous l’avions dit en phase préparatoire : l’acte politique le plus important était celui de la mobilisation ! Car cet acte montre une détermination de la part des danseurs qui peut donner à réfléchir à ceux qui nous gouvernent et qui peut les éclairer !

D’ailleurs (exception faîte de la DRAC qui cependant a téléphoné la veille pour nous proposer un rendez-vous !) tous les responsables politiques ou techniques nous ont honoré de leur visite : ainsi présence remarquée de la Région, de la ville de Caen, et du département.
On se doit de souligner la présence et remarquable intervention de Christine Bastin pour Chorégraphe Associés, donnant à notre manifestation une dimension nationale.

La plupart des interventions furent d’une grande richesse et fort instructives.

Au terme de ce beau rassemblement, Il fut convenu de continuer !

Continuer comment et sur quelles perspectives ?

D’abord ériger le mouvement et le rassemblement constitué dans sa pleine autonomie; garder cette richesse d’avoir vu tous les acteurs de la danse se réunir et pas seulement les professionnels comme l’a cru le journaliste qui s’esquiva au bout d’un quart d’heure !

C’est donc désormais le mouvement « danse en danger » qui peut être représentatif de notre mobilisation si vous le voulez bien. Mouvement marqué du sceau de la spontanéité… Né le lundi de pâques du 13 Avril 2009.

Le soutien des organisations est essentiel et précieux mais c’est par un mouvement spontané de ras-le-bol qu’est né le mouvement et il doit continuer dans cette dynamique !

50000 euros ! Voilà en 2008 ce que la DRAC a consacré au financement des compagnies indépendantes !

Le chiffre est tellement ridicule qu’on peut le retenir sans peine… 50000 euros pour 2 compagnies. Dans le même temps, la Région accordait trois fois plus pour une dizaine de structures. Certes tout le monde doit faire un effort … Le comparatif avec le théâtre le met en évidence cette nécessité ! C’est encore la DRAC, c’est à dire l’Etat, qui met le mieux en lumière un déséquilibre monstrueux car si avec ses 50000 euros, nous avons le plus petit apport possible apporté au secteur indépendant danse… La DRAC accorde dix fois plus au secteur indépendant théâtre qui dispose de 4.280.000 euros pour aider une douzaine de compagnies. Il va de soit que notre but n’est pas d’opposer une discipline à une autre mais de mettre en évidence des disparités que rien ne justifie… La preuve, on la retrouve en examinant le différentiel de traitement des institutions (CCN et CDN).
Pourquoi insister sur ces aspects présentement ?
Les organisations syndicales représentatives (SYNAVI, SYNDEAC, Chorégraphes Associés) se battent pour obtenir du gouvernement un plan de relance pour la culture !

Il est donc IMPERATIF que la danse saisisse cette occasion pour des réajustements et obtenir réparation d’année de mauvais traitement !

Ne pas oublier comme l’a rappelé Christine Bastin que la Danse est l’activité la plus populaire et la plus répandue sur le territoire… Et sans doute dans le monde !

Les perspectives

1. Rendez-vous avec le DRAC (délégation à composer sur la base des intervenants du 20 Mai en ajoutant un représentant du public).

2. Organiser collectivement nos revendications en approfondissant les « discours » et en collectant les contributions du 20 Mai « retravaillée ».
Que chacun pose sur le papier sa contribution et qu’ainsi on en discute ?
Et qu’ainsi nous nous « armions » pour les états généraux.

3. Se présenter en délégation le 5 juin prochain à l’Hôtel de Ville de Caen à 16h où se réunit le Comité Régional du Spectacle Vivant pour y être reçu et y réclamer des états généraux de la danse à organiser à la rentrée et la participation des salariés et de tous les acteurs du spectacle vivant au Comité Régional du Spectacle Vivant. Actuellement ce comité rassemble uniquement les pouvoirs publics et les syndicats d’employeurs.

4. Proposition d’une action de rue possible Flash Danse à mettre au point pour « saisir » l’opinion publique.
Flash Danse est une action danse ouverte à tout type de participant. Action spectaculaire conduite avec les gens.

JP Dupuy

PS : Le combat continue OUVERT à TOUS ! N’hésitez pas à manifester votre opinion.
Le bonheur ce 20 mai fut de voir les langues se délier et UNE PAROLE forte et collective se mettre en place.
Avec cette parole nous arriverons à modifier durablement les conditions d’exercice de la danse.

Nous ne demandons pas l’impossible !
Une situation décente nous suffira !

Publicités

Filed under: actualités, documents, presse, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

L’imprévisible

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

TWITTER

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.